Navigation – Plan du site
PISTES à suivre

Pratiques d’information-conseil en VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). Une analyse des pratiques par le réseau des conseillers PRC (Point Relais Conseil) en Bourgogne de Mayen et Perrier

Jacques Leplat
Référence(s) :

Mayen, P. et Perrier, D. (Eds.) (2006). Pratiques d’information-conseil en VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). Une analyse des pratiques par le réseau des conseillers PRC (Point Relais Conseil) en Bourgogne. Paris : Éditions Raison et Passions, 184 p.

Texte intégral

1Que le lecteur ne se laisse pas décourager par ce titre peu « commercial » ! Ce livre collectif, fruit du travail d’un « groupe d’analyse de pratique » qui s’est réuni pendant deux ans, est original à plusieurs titres. D’abord, parce qu’il porte sur le travail de professionnels dont « le travail est en cours d’invention » (p. 14). Ensuite, parce qu’il est fait de contributions rédigées par ceux-ci après discussion de leur propre travail au sein d’un groupe composé par eux-mêmes et animé par un chercheur (P. Mayen). Ces professionnels sont des conseillers PRC (Point Relais Conseil, nous abandonnerons cette spécification dans cette analyse). Ce livre comporte donc deux grands types de textes : - des textes rédigés par chacun des membres du groupe après discussion entre ceux-ci et le chercheur ; - des commentaires rédigés par le chercheur, chacun ayant signé sa propre contribution (par souci de concision, nous n’avons pas fait figurer le nom de ces 10 auteurs).

2La fonction du conseiller dont il s’agit s’inscrit dans un dispositif social issu du droit reconnu par la loi à une validation des acquis de l’expérience (VAE). Cette validation se fait par un comité à partir d’un dossier justificatif de la demande établi par le candidat et d’un entretien avec celui-ci. Le conseiller dont il est question ici

« a pour mission essentielle d’accueillir, d’informer et de conseiller « tout public » (p. 19), c’est-à-dire tout candidat, sur ce processus de validation. Il s’agit donc pour lui d’« analyser la situation du demandeur de façon plus globale et plus neutre que ne le ferait un valideur qui serait tenté de ne prendre en compte les situations des personnes accueillies que par rapport à ses seules certifications » (p. 19).

3Le livre comporte quatre grandes parties.

  1. Et la VAE est arrivée... expose le contexte historique et institutionnel du travail du conseiller.

  2. Le conseiller PRC au service des personnes. Ce chapitre examine le problème général des rapports du conseiller avec le candidat : comment établir une relation de confiance, comment identifier l’expérience, les motivations, comment amener le candidat à se prendre vraiment en charge ? Quatre conseillers ont proposé chacun un rapport sur différents aspects de ce thème. Dans son commentaire, le chercheur discute du problème de la neutralité et des influences. Il s’agit de trouver un bon compromis à cette situation paradoxale qui consiste à « agir pour ne pas influencer alors même que son activité vise à influer sur l’activité de l’autre, notamment en protégeant ce dernier d’influences supposées négatives » (p.100). Cette analyse du cas est parente du diagnostic et « le diagnostic est neutre s’il n’enferme pas par avance les personnes et leur demande dans des catégories qui orientent a priori » (p. 103).

  3. L’information : un objet et un instrument pour l’activité. Dans ce chapitre, il s’agit de déterminer comment on recherche, transforme et utilise l’information, comment on en détermine la pertinence. Et ceci, dans cette situation complexe qui comprend le candidat, le conseiller et le valideur de l’expérience qui décide ensuite : information pour qui, en vue de quoi ?

  4. De l’analyse de la demande au conseil. Ce chapitre a trait à la finalité essentielle de l’activité du conseiller dont les textes des conseillers et du chercheur reproduits font ressortir les aspects multiples. Voici la présentation générale qui en est faite. « La construction du conseil (...) est fonction de l’analyse de la demande, autrement dit de la qualité du diagnostic effectué avec le demandeur à propos de sa demande, de sa situation actuelle, de ses envies et projets, de son expérience. La définition de la configuration particulière à chaque personne constitue la condition du conseil personnalisé » (p. 129).

4Dans une dernière partie qui a valeur de conclusion, P. Mayen (p. 164 sq.) examine « l’analyse de la pratique d’analyse des pratiques » en présentant quatre perspectives de recherche qui ont servi à son analyse du conseil telle qu’elle apparaît à travers les contributions des conseillers mentionnées dans les chapitres précédents. 1) Le conseil est une forme de travail de relation de service ; 2) le conseil-information est une activité de médiation dans la mesure où il « consiste à agir sur les capacités d’un autre à réaliser certains actes » ; 3) le conseil est une intervention sur une trajectoire individuelle au sein d’un processus de travail ; 4) le conseil est une activité structurée par un système de variables dynamiques.

5Ce livre, qui fait participer à la genèse et à l’analyse d’une activité, montre bien tout le bénéfice tiré de la démarche rapportée qui associe étroitement les praticiens à l’étude de leur propre travail. Bénéfice pour la connaissance du travail et bénéfice pour la formation des praticiens eux-mêmes qui enrichissent leurs compétences en les découvrant chez eux et chez les autres. La démarche très précisément présentée et illustrée ici peut servir d’exemple pour l’analyse d’autres travaux, en particulier ceux dits de relation de service. Bénéfice aussi pour la recherche qui trouve dans cette coopération une possibilité de mettre à l’épreuve ses cadres théoriques et de les enrichir. Cet ouvrage original qui invite à réfléchir est donc plein d’enseignements et de suggestions. Il devrait intéresser les psychologues du travail, les ergonomes, les formateurs, et aussi tous ceux qui ont affaire à l’analyse du travail, au reclassement des travailleurs et à l’emploi.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jacques Leplat, « Pratiques d’information-conseil en VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). Une analyse des pratiques par le réseau des conseillers PRC (Point Relais Conseil) en Bourgogne de Mayen et Perrier », Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé [En ligne], 9-1 | 2007, mis en ligne le 01 mai 2007, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://pistes.revues.org/3011

Haut de page

Auteur

Jacques Leplat

Jacques.Leplat@wanadoo.fr, Ecole Pratique des Hautes Etudes, 41 rue Gay-Lussac, 75005 Paris, France

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo FQRSC – Fonds de recherche Société et culture Québec
  • Logo IRSST – Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
  • Logo SELF – Société d’ergonomie de langue française
  • Revues.org