Navigation – Plan du site

Éditorial

Denys Denis et Élise Ledoux

Texte intégral

Fernande LamondeAfficher l’image
Crédits : Alain Vinet

1Avant de vous présenter ce numéro, les membres du comité d’édition de PISTES unissent leurs voix pour faire un dernier adieu à notre amie et collègue Fernande Lamonde. Fernande est décédée le 7 décembre dernier entourée de ses proches. Ergonome et professeure au département des relations industrielles de l’Université Laval au Québec, Fernande a contribué, par ses travaux et son engagement au développement des connaissances en ergonomie de conception et sur la pratique d’intervention en ergonomie. Son énergie, son dynamisme à promouvoir la discipline, l’innovation de ses travaux de recherche, sa rigueur scientifique et ses grandes qualités relationnelles seront à jamais des sources d’inspiration pour nous tous. Au revoir Fernande !

2Nous sommes heureux de vous présenter ce troisième et dernier numéro de l’année 2013. En parallèle au transfert des numéros antérieurs de notre ancienne plateforme vers celle de revues.org, nous avons constaté une augmentation constante et marquée des lecteurs au cours de l’année qui vient de s’écouler, signe de votre fidélité et de votre intérêt pour PISTES. En fait, vous avez été cinq fois plus nombreux à nous visiter dans le dernier mois qu’au début de 2013 ! Nous vous en remercions et travaillons fort pour vous offrir un contenu à la hauteur de vos attentes.

3Comme vous le savez, les articles que nous publions sont disponibles gratuitement, et ce, depuis la création de la revue qui fêtera d’ailleurs son 15e anniversaire en 2014. C’est donc avec grand intérêt que nous suivons les plus récents débats et enjeux autour des questions de la publication scientifique en général, et plus spécifiquement celle du libre accès (Open access). La mise à disposition des articles de recherche fait l’objet de discussions animées entre les diverses parties concernées, les controverses autour de la rémunération économique étant particulièrement vives et menant à des dérives parfois étonnantes (http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/​2013/​12/​01/​un-scandaleux-marche-noir-de-la-science-en-chine/​). Notre positionnement clair en faveur d’une accessibilité sans restriction aux publications scientifiques ne doit toutefois pas occulter nos efforts constants de recherche de sources de financement pour assurer la viabilité de la revue, voire pour l’enrichir et la bonifier.

4Nous publierons à nouveau trois numéros en 2014. En plus de nos deux numéros réguliers, nous vous annonçons la parution dès janvier d’un numéro thématique coédité par Dominique Lhuilier et Corinne Gaudart et qui s’intitule : Vivre au travail : vulnérabilité, créativité, normativité. Dans le numéro actuel, quatre articles vous sont proposés. L’article de Céline Mardon, Willy Buchmann et Serge Volkoff est déjà paru dans la revue Laboreal dans sa version espagnole : nous remercions les auteurs et le comité d’édition de Laboreal de bien vouloir faire profiter notre lectorat de cette intéressante contribution. Les auteurs tentent de voir, à partir d’un corpus de données quantitatives, comment les évolutions du travail – et les facteurs de risques associés – ont favorisé ou non l’apparition et le maintien des troubles musculo-squelettiques chez les opérateurs œuvrant dans une grande entreprise du secteur aéronautique.

5Les trois autres articles ont en commun, pour comprendre les enjeux de la problématique qu’ils abordent, de mettre de l’avant dans leur démarche une analyse au plus près des situations de travail. D’abord, Thomas Amosse et Sylvie Célérier dressent un panorama représentatif des pratiques de prévention des risques professionnels dans les entreprises françaises. Pour ce faire, ils combinent les données d’une enquête statistique à une investigation de terrain réalisée dans un secteur à haut risque. Les auteurs en tirent deux principaux enseignements qu’ils nous présentent. Pour leur part, Jamar Hakim-Benchekroun, Justine Arnoud et Rebecca Arama se sont intéressés à une forme d’organisation du travail, le Lean, et à ses paradoxes. De leur étude se dégage trois logiques Lean portées par trois groupes d’acteurs distincts. L’axe principal de transformation qu’ils proposent est de réunir ces protagonistes de manière à ce qu’ils échangent autour du quotidien de l’activité étudiée. Finalement, Solange Ciavaldini-Cartaut et Fabienne D’Arripe-Longueville interrogent la démarche d’évaluation des risques psychosociaux (RPS) fondée sur le modèle de Karasek. À partir d’une analyse ergonomique de l’activité de femmes dans l’accompagnement de l’insertion professionnelle des bénéficiaires du revenu de solidarité active, elles proposent des pistes d’application de leurs résultats dans le domaine de la prévention primaire des RPS.

6Vous trouverez également dans ce numéro trois contributions d’un précieux et proche collaborateur de PISTES, Jacques Leplat. Dans la suite de notre série où des textes historiques sont commentés, M. Leplat nous livre ses commentaires sur un texte de Michel Olivier paru en 1967 et intitulé « Contribution à une introduction aux études des systèmes hommes-machine ». Nous remercions à nouveau Laboreal de nous donner accès à ce texte déjà publié en espagnol. De plus, M. Leplat nous propose deux résumés de lecture. Le premier livre commenté est sous la coordination de Laurent Karsenty et s’intitule « La confiance au travail ». Le second, coordonné par Catherine Teiger et Marianne Lacomblez, a pour titre « (Se) Former pour transformer le travail. Dynamique de constructions d’une analyse critique du travail ».

7Bonne lecture à tous(tes).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denys Denis et Élise Ledoux, « Éditorial », Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé [En ligne], 15-3 | 2013, mis en ligne le 01 décembre 2013, consulté le 17 août 2017. URL : http://pistes.revues.org/3621

Haut de page

Auteurs

Denys Denis

Articles du même auteur

Élise Ledoux

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo FQRSC – Fonds de recherche Société et culture Québec
  • Logo IRSST – Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
  • Logo SELF – Société d’ergonomie de langue française
  • Revues.org