Navigation – Plan du site

Un nouveau tour de PISTE

Raymond Baril

Texte intégral

1Ce quatrième numéro de la revue Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé (PISTES) nous présente un horizon élargi pour réfléchir sur les multiples relations existantes entre le travail et la santé. En effet, nous inaugurons dans ce numéro une nouvelle rubrique intitulée « Atelier de réflexion ». Le texte de David, Volkoff, Cloutier et Derriennic présenté dans cette rubrique est le résultat d’une réflexion amorcée dans le cadre du deuxième séminaire franco-québécois sur le vieillissement et la santé qui a eu lieu à Montréal en juillet 2000. Ce texte a servi de base à la discussion lors de l’atelier qui réunissait plusieurs chercheurs de différentes disciplines. Afin de poursuivre cette démarche, nous avons demandé à cinq collègues de nous fournir leur réaction au texte. Le débat est lancé.

2Dans ce numéro vous aurez le plaisir de rencontrer Jules Brodeur, un défricheur de la première heure dans le domaine de la toxicologie industrielle au Québec et ailleurs dans le monde. Médecin, professeur, chercheur et formateur, Jules Brodeur nous raconte son cheminement de carrière qui le mènera de la pharmacologie à la médecine du travail et à l’hygiène des milieux. À la retraite depuis un an, il nous livre ses réflexions actuelles sur la toxicologie industrielle. Le comité d’édition profite de l’occasion pour inviter nos collègues des sciences autres que sociales et humaines à nous faire part de leurs expériences de recherches et de leurs réflexions sur leur pratique interdisciplinaire. L’invitation est lancée.

3En tant que chercheurs et intervenants, nous sommes confrontés à des choix moraux ou éthiques dans le cadre de notre pratique. Hubert Doucet nous propose un texte où l’éthique de la recherche est replacée dans son contexte historique et où les enjeux politiques de sa mise en place sont présentés comme « une véritable révolution ». Il nous présente les éléments fondamentaux du travail des comités d’éthique et nous invite à réfléchir sur notre pratique.

4La violence au travail est, malheureusement, un sujet de plus en plus d’actualité. Selon Marie-Josée Legault, cette violence émerge « des conflits entre plusieurs groupes d’appartenance » dans les organisations. Son texte sur la violence auprès des femmes en milieu de travail vient illustrer les risques de fracture au sein du collectif de travailleurs lorsque des femmes tentent de travailler dans des secteurs d’emploi non traditionnellement féminins. Largement illustré d’extraits d’entrevues auprès de ces femmes et des hommes qui sont leurs collègues, elle nous invite à réfléchir sur les différentes formes que peuvent prendre ces manifestations de violence.

5La violence en milieu de travail peut aussi surgir dans le domaine des services dans la relation entre le travailleur et son client. Dans un numéro précédent, Angelo Soares nous introduisait dans cet univers des émotions au travail ; dans ce numéro, Michel Bigaouette - dans la rubrique « Paroles de métier » - nous invite à pénétrer le monde des émotions présent dans l’activité de travail des soignants d’un Centre d’hébergement et de soins de longues durée où la clientèle est majoritairement composée de déments. Sociologue et ergonome, il nous convie à découvrir une approche originale où la dimension affective prend toute son importance pour construire l’activité de travail. Entre hommes et femmes ou entre soignants et patients, la communication est une composante importante de l’activité de travail. Jacques Leplat nous propose une réflexion sur « la gestion des communications par le contexte » qui s’inscrit dans la psychologie ergonomique. Le contexte peut agir comme modulateur du sens des communications, comme moyen de communication ou encore se présenter comme le produit des communications.

6Le succès d’une revue comme PISTES dépend de l’engagement et de la collaboration d’un grand nombre de personnes. Outre les membres du Comité d’édition et les différents auteurs d’article, nous tenons à remercier les collègues et amis suivants qui contribuent à faire de cette revue un lieu de rencontre et d’échange scientifique stimulant :

7Chantale Aurousseau, Marc Baril, Marie Bellemarre, Diane Berthelette, Madeleine Bourdouxhe, Pascale Carayon, Danièle Champoux, Hélène David, Lise Desmarais, André Dufresne, Jean Foret, Alain Garrigou, Alain Jeantet, André Lacroix, Lucie Laflamme, Fernande Lamonde, Normand Laplante, Leda Leal Ferreira, Marie-Josée Legault, Bruno Maggi, Yves Marchand, Sylvie Montreuil, Estelle Morin, Françoise-Romaine Ouellette, Johanne Prévost, Marie St-Vincent, Yves Swartz, Catherine Teiger, Georges Toulouse, Manon Truchon, Michel Vézina et Serge Volkoff.

8Il ne faudrait surtout pas oublier ceux et celles qui contribuent, souvent bénévolement, à la lecture d’épreuves, à la correction grammaticale et à la traduction des textes et résumés ainsi qu’à la transcription des entrevues. Encore une fois, merci à tous et à toutes d’assurer la qualité de la production de la revue.

9Profitant du Congrès conjoint de la SELF-ACE à Montréal les 3, 4 et 5 octobre 2001 et de la présence de plusieurs de nos collègues du Comité international de rédaction, une réunion spéciale du Comité d’édition élargie, non virtuelle, aura lieu. Si vous passez par Montréal à cette occasion, venez nous rencontrer, PISTES y sera. L’invitation est lancée.

10Bonne lecture !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Raymond Baril, « Un nouveau tour de PISTE », Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé [En ligne], 3-1 | 2001, mis en ligne le 01 mai 2001, consulté le 27 juin 2017. URL : http://pistes.revues.org/3744

Haut de page

Auteur

Raymond Baril

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo FQRSC – Fonds de recherche Société et culture Québec
  • Logo IRSST – Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
  • Logo SELF – Société d’ergonomie de langue française
  • Revues.org