Navigation – Plan du site

Entendez-vous l’EQCO des travailleurs-euses ?

Denys Denis et Élise Ledoux

Texte intégral

1Bonjour,
Voici le second et dernier numéro de l’année 2011, témoin de l’atteinte d’une certaine stabilité dans cette excitante année de transition. Nerf de la guerre, la recherche active de sources de financement se poursuit. À cet égard, nous soulignons l’apport financier et remercions chaleureusement le RRSSTQ, grâce à qui nous aurons plus de marges de manœuvre dans la production des numéros à venir en 2012. Nous poursuivons également nos démarches afin de redonner un nouveau look graphique à la revue, que nous espérons pouvoir vous dévoiler au cours de l’année à venir. Signes de renouveau, trois apports originaux viennent ponctuer la production de ce numéro. D’abord, nous sommes heureux d’accueillir Maud Gonella dans notre équipe d’édition. Elle agira à titre de secrétaire d’édition, pour ainsi faciliter le traitement et l’évaluation des articles soumis à la revue, une préoccupation constante pour nous. Ensuite, vous remarquerez la réouverture d’une rubrique « dormante » depuis un moment : En parcourant l’histoire. Nous y reproduisons un texte de Jean-Marie Faverge, qui a été publié en 1952 dans le premier numéro du Bulletin du Centre d’Études et de Recherches Psychotechniques. Régis Ouvrier-Bonnaz s’est donné le défi d’analyser pour nous ce texte fondateur du mouvement de l’ergonomie centrée sur l’analyse de l’activité. Son texte apparaît toutefois séparément dans la section « recherche », et se veut le premier d’une série visant à faire revivre des classiques oubliés. Merci à Laboreal (http://laboreal.up.pt), une revue scientifique électronique portugaise, qui nous a permis de publier ces textes en version française. Finalement, dans la section « Pistes à suivre », nous vous invitons à prendre connaissance des premiers résultats de l’Enquête québécoise sur les conditions de travail, d’emploi et de santé et sécurité du travail (EQCOTESST www.irsst.qc.ca/-projet-etude-quebecoise-des-conditions-de-travail-d-emploi-et-de-sst-eqcotesst-0099-5980.html). Une première au Québec, cette vaste enquête confirme les tendances observées par d’autres enquêtes de même nature réalisées à travers le monde. Ses conclusions ont de plus été validées par un panel d’éminents chercheurs internationaux, selon les normes de qualité en vigueur en recherche. Ses conclusions soulignent l’importance des liens entre l’organisation du travail et la santé et sécurité des travailleurs et travailleuses au Québec. Les auteurs de l’enquête invitent tous les membres de la communauté scientifique, de même que les intervenants préoccupés par les questions de santé et de sécurité en milieu de travail, non seulement à s’approprier les résultats présentés, mais aussi à contribuer à l’avancement de connaissances à ce sujet en réalisant des analyses complémentaires sur la base de données rendues disponibles.

2S’inscrivant dans ce courant des enquêtes nationales, Anne-Françoise Molinié et Ariane Leroyer nous présentent le dispositif EVREST, un observatoire pluriannuel par questionnaire. Construit en collaboration avec des médecins du travail et des chercheurs, il vise à analyser et à suivre différents aspects du travail et de la santé des salariés. Les auteurs souhaitent qu’à terme, la base de données nationale ainsi constituée puisse permettre la réalisation de travaux à caractère scientifique, mais aussi permette aux médecins du travail de l’utiliser en fonction de leurs préoccupations. Deux phénomènes aux antipodes sont ensuite abordés. Davy Castel et ses collègues ont étudié les effets de l’économie sociale sur la satisfaction au travail. Sur la base d’entretiens menés auprès de salariés de deux entreprises œuvrant dans le secteur du développement durable en France, les auteurs concluent à l’influence positive de cet environnement sur le bien-être au travail, qui dépend moins selon eux des modes de structuration formels que du sens attribué à ce que l’on fait dans ce milieu. Quant à eux, Nathalie Jauvin et ses collaborateurs ont étudié la violence au travail, à partir du témoignage de travailleurs. Cette approche compréhensive du phénomène a permis aux auteurs entre autre de développer un modèle et de proposer une réflexion sur la manière d’intervenir dans les cas de violence au travail.

3Marie-Ève Major et Nicole Vézina ont quant à elles étudié, sur une période de deux ans, la nature et les enjeux des stratégies de travail développées par des travailleuses saisonnières de l’industrie de la transformation du crabe. Dans un souci de généralisation, elles proposent un cadre de référence à l’intention des chercheurs et des ergonomes pour faciliter l’identification et le classement des stratégies, partie intégrante de l’analyse de l’activité de travail en ergonomie. Sylvie Gravel, Jacques Rhéaume et Gabrielle Legendre nous transportent dans l’univers des petites entreprises montréalaises embauchant une main-d’œuvre immigrante. Cet article traite d’une partie des résultats d’une vaste étude portant sur les stratégies favorables à la prise en charge des mesures de santé et de sécurité au travail dans ce type d’entreprises. Les résultats indiquent que les compétences des dirigeants et la formation acquise dans leur pays d’origine orientent l’adoption de rituels de prévention dès l’embauche des nouveaux travailleurs. Les auteurs constatent également que seulement deux entreprises parmi les 28 à l’étude ont adapté leur formation aux nouveaux employés immigrants.

4Enfin, Lysiane Rochat, Viviane Gonik et Brigitta Danuser ont étudié les transformations dans les modes de fonctionnement d’une ONG passant d’un modèle de fonctionnement associatif à un modèle institutionnel. Les auteurs mettent en évidence que les décalages résultant de la cohabitation de ces deux logiques, associative et institutionnelle, créent un mode d’organisation du travail particulier et génèrent des messages paradoxaux pour les employés pouvant créer des effets sur leur santé.

5Bonne lecture !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denys Denis et Élise Ledoux, « Entendez-vous l’EQCO des travailleurs-euses ? », Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé [En ligne], 13-2 | 2011, mis en ligne le 01 novembre 2012, consulté le 24 avril 2017. URL : http://pistes.revues.org/3779

Haut de page

Auteurs

Denys Denis

Articles du même auteur

Élise Ledoux

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo FQRSC – Fonds de recherche Société et culture Québec
  • Logo IRSST – Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
  • Logo SELF – Société d’ergonomie de langue française
  • Revues.org