Navigation – Plan du site
PISTES à suivre

Le travail collectif dans l’industrie à risque. Six points de vue de chercheurs étayés et discutés de Maggi et Lagrange

Jacques Leplat
Référence(s) :

Maggi, B., Lagrange, V. (2002). Le travail collectif dans l’industrie à risque. Six points de vue de chercheurs étayés et discutés. Toulouse : Octarès. 11p.

Texte intégral

1Ce livre est issu d’un séminaire sur « les aspects collectifs dans la gestion des risques » organisé par le « groupe facteurs Humains d’EDF (Électricité de France) Recherches et Développement ». L’objectif de ce séminaire qui s’étalait sur plusieurs séances était d’organiser un échange, d’une part, entre des chercheurs universitaires, et d’autre part entre des spécialistes Facteurs Humains et des ingénieurs-chercheurs de l’entreprise concernée. Trois questions principales étaient soumises à ces chercheurs (Y. Clot, B. Pavard, A. Hatchuel, G. de Terssac, G. Filippi et N. Dodier) en référence au thème général du séminaire : - Qu’est-ce que le collectif et comment se construit-il ? - Comment le collectif fonctionne-t-il ? - Comment le collectif contribue-t-il à la performance du système socio-technique ? Chaque séance comportait pour l’essentiel un exposé du chercheur, une présentation du membre du groupe Facteurs Humains et un débat. Maggi participait à l’exploitation et à la synthèse des séances. Dans le premier chapitre, il synthétise, autour de quelques sous-thèmes, la contribution des chercheurs intervenants aux trois questions initiales. La deuxième section présente les observations de trois chercheurs à cette synthèse. Dans le troisième volet, Maggi donne un compte-rendu commenté de chaque séance de séminaire. Dans un bref « retour sur le séminaire », Lagrange et Desmares du groupe Facteurs Humains examinent ce que ce colloque a apporté aux chercheurs d’entreprise travaillant dans le domaine des facteurs humains. On y voit évoquée, notamment, et sans surprise,

« la question de l’adéquation des connaissances disponibles avec les problèmes rencontrés en entreprise »

mais on reste un peu sur sa faim quant à la contribution à la réponse.

2Ce livre donne un bon aperçu des conceptions des chercheurs universitaires participant au travail collectif. On regrettera que n’aient pas été mieux explicitées et exploitées les contributions des membres du groupe EDF et les discussions. Finalement, on en apprend plus sur les perspectives des chercheurs, bien commentées par Maggi, que sur la manière dont elles ont été reçues par les participants de l’entreprise et dont elles pourraient être mises en œuvre. Ce livre constitue une bonne base de connaissances et de réflexion pour ceux qui ont à traiter de problèmes liés au travail collectif.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jacques Leplat, « Le travail collectif dans l’industrie à risque. Six points de vue de chercheurs étayés et discutés de Maggi et Lagrange », Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé [En ligne], 5-1 | 2003, mis en ligne le 01 mai 2003, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://pistes.revues.org/3781

Haut de page

Auteur

Jacques Leplat

Ecole Pratique des Hautes Etudes, 41 rue Gay-Lussac, 75005 Paris, France, Jacques.Leplat@wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo FQRSC – Fonds de recherche Société et culture Québec
  • Logo IRSST – Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
  • Logo SELF – Société d’ergonomie de langue française
  • Revues.org