Navigation – Plan du site

Éditorial

Élise Ledoux et Denys Denis

Texte intégral

1Après les festivités soulignant les 15 ans de la revue PISTES, les défis sont maintenant nombreux pour assurer la pérennité de notre mission. Au cours des deux dernières années, nous avons assisté au démantèlement progressif d’infrastructures et aux changements d’orientations d’institutions qui contribuaient au fonctionnement de la revue. Bien qu’il s’agisse d’édition électronique, la préparation et la publication des numéros nécessitent la contribution de toute une équipe composée de traducteurs, réviseurs, webmestre, photographe, etc., qui assurent la qualité des numéros et que nous nous faisons un devoir de rémunérer. Le comité éditorial doit donc explorer de nouvelles avenues permettant de consolider l’infrastructure de fonctionnement de la revue et d’assurer son développement. Nous ferons probablement appel à vous, auteurs, évaluateurs, lecteurs qui êtes au cœur de la vitalité de cette revue.

2Pour nos lecteurs observateurs, vous aurez constaté que dans la bibliographie d’articles récemment publiés, certaines références sont munies d’un DOI. Le DOI (Digital Object Identifier) est un code permanent des articles scientifiques qui permet de les retracer facilement même si l’éditeur apporte des changements à son site web. La plate-forme revues.org assure automatiquement cette implantation pour PISTES.

3Richesse et diversité caractérisent ce premier numéro de l’année 2015. La contribution de nombreux auteurs et évaluateurs assure la vitalité de la revue et la diversité des thèmes proposés. Nous tenons à les remercier de leur confiance et de la qualité de leur contribution.

4Quatre contributions apportent un éclairage sur les enjeux entourant différentes manières de « se soustraire » du milieu de travail, que ce soit en limitant l’accès au courriel après les heures de travail, par des absences prolongées du travail, par des « temps d’arrêt » pour exprimer sa souffrance au travail et ultimement… par l’acte suicidaire.

5L’usage des TIC en contexte professionnel suscite des inquiétudes sur les risques d’atteinte à la santé et à la vie privée des salariés. Certaines entreprises cherchent à mettre en place des initiatives de « déconnexion ». L’article proposé par Magali Prost et Moustafa Zouinar porte sur l’étude d’un système expérimental de déconnexion mis en place dans une entreprise de télécommunication. L’étude montre que ce type d’initiative se heurte à différentes réalités du travail des cadres, qui rendent difficiles la transformation des usages professionnels de la messagerie électronique.

6Les enjeux organisationnels de la reprise du travail par les salariés après une longue absence sont abordés dans un article réalisé par Célia Quériaud, Bernard Dugué et Johann Petit. Les auteurs ne se limitent pas au retour au travail à la suite d’une lésion professionnelle, un domaine riche en publications scientifiques, mais à tous les types d’absence. Ils proposent de considérer la reprise de travail comme une trajectoire débutant avant le début de l’absence et se poursuivant après le retour au travail.

7Hélène Veyrac a étudié un dispositif d’écoute, de soutien et d’accompagnement proposé à des enseignants. Son article vise à rendre compte de la souffrance exprimée, des accompagnements proposés et des effets de ces accompagnements.

8Enfin, Philippe Spoljar convie à nouveau les lecteurs de PISTES à poursuivre la réflexion sur les actes suicidaires dans le domaine de l’agriculture (http://pistes.revues.org/​3650). Il suggère de prendre en considération une grande diversité de registres impliqués (économiques, sociaux, techniques, culturelles, etc.) dans l’analyse des contextes menant à ces actes et de s’interroger sur la dynamique des processus qui les traversent. Cette analyse permet d’aller au-delà des facteurs de risque habituellement recensés et de mieux comprendre la dynamique des contradictions en jeu.

9Trois contributions lèvent le voile sur les conditions de travail, la santé et la sécurité dans des contextes encore peu étudiés comme les raids en environnement polaire, les nanomatériaux et le milieu scolaire dans lequel travaillent les professeurs d’éducation physique.

10Fabien Coutarel et ses collaborateurs proposent les résultats d’une enquête sur les conditions de travail auprès de professeurs d’éducation physique et sportive. Les résultats montrent un écart entre le discours généralement positif du métier et les réponses apportées à des questions précises portant sur l’organisation du travail, le collectif, ou la santé qui relèvent un certain nombre de difficultés. Les auteurs suggèrent que ces difficultés concernent au premier plan le champ de l’ergonomie et proposent différentes perspectives d’action.

11Une étude exploratoire portant sur la construction de la sécurité (réglée et gérée) lors des raids de transport en Antarctique est proposée par Aude Villemain et Patrice Godon. Les auteurs montrent comment les marges de manœuvre définies par l’organisation et la conception matérielle offrant une autonomie aux opérateurs sont nécessaires pour développer une sécurité globale.

12Catherine L’Allain, Sandrine Caroly, Eric Drais et Olivier Witschger présentent les résultats d’une intervention ergonomique réalisée dans une entreprise du secteur industriel qui vise la construction collective d’une démarche de prévention des risques liés aux nanomatériaux. Les auteurs proposent de mieux comprendre les pratiques réelles de prévention mises en œuvre en explorant les représentations du risque des salariés en lien avec leurs activités de travail et comment ces représentations se transforment et créent un débat sur la prescription à construire.

13Enfin, le travail d’articulation, nécessaire au fonctionnement coordonné d’une organisation, mais souvent méconnu et rarement considéré comme une activité à part entière, est au cœur d’une étude visant à comprendre les incidences de la restructuration d’un centre d’appel médico-social. Cet article proposé par Maria Ianava et Jacqueline Vacherand-Revel montrent que l’organisation doit prendre en compte à la fois le travail d’information et le travail de conseil auprès de l’adhérent pour assurer le développement de l’activité et la santé des travailleurs.

14Bonne lecture !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Élise Ledoux et Denys Denis, « Éditorial », Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé [En ligne], 17-1 | 2015, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://pistes.revues.org/4476

Haut de page

Auteurs

Élise Ledoux

Articles du même auteur

Denys Denis

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo FQRSC – Fonds de recherche Société et culture Québec
  • Logo IRSST – Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail
  • Logo SELF – Société d’ergonomie de langue française
  • Revues.org